Délégationde Loire-Atlantique

Animation à la solidarité Internationale

Accueil de témoins de la RDC

Dans le cadre des universités d’été 2018 des Young Caritas organisées par le Secours Catholique-Caritas France, avec pour thème, « I Have a Green Dream - Colocataires de la planète », des partenaires des Caritas monde ont été invités pour témoigner de leurs engagements en faveur de l’environnement et du respect des droits humains. Deux jeunes femmes de République démocratique du Congo étaient ainsi conviées à ce rassemblement, nous permettant de les accueillir en amont, pour mieux découvrir leurs actions et entretenir nos liens privilégiés de partenariat avec ce pays suivi à l’échelle régionale depuis neuf ans.

Accueil de témoins de la RDC

publié en septembre 2018

Julia Ntumba Tshibanda et Florence Ntererwa Furaha ont donc pu découvrir notre délégation Secours Catholique de Loire-Atlantique, ainsi que Nantes, du dimanche 19 août au mardi 21, entre visite de la ville, rencontre à la Maison de l’Afrique avec le président de Casa Africa, et rencontre avec les acteurs de la délégation, mais aussi, interview pour une webradio (radio Alizé) sur le vignoble et préparatifs pour les universités d’été. Un programme riche et rythmé qui s’est achevé le mercredi par une journée à la délégation de Maine-et-Loire, en présence de l’animatrice porteuse de la thématique de la solidarité internationale, ainsi que des deux jeunes (bénévole et volontaire civique) qui partaient également à Saint-Malo pour le grand rassemblement des jeunes investis dans les équipes du Secours Catholique au travers notamment de « Young Caritas » (à savoir, des clubs de jeunes engagés).

Lors de leur rencontre avec les acteurs de la délégation de Loire-Atlantique, nos deux partenaires de RDC ont pu expliquer le contexte dans lequel s’inscrivent leurs actions auprès des familles implantées sur les sites des mines de coltan, de bauxite et d’or, où le travail pénible ne leur permet pas aujourd’hui encore de vivre dignement. Le lien entre ici et là-bas a ainsi pris tout son sens, par les sujets de fond évoqués : notre dépendance aux outils informatiques et la provenance des minerais qu’ils contiennent, en nous faisant réfléchir sur les conditions de travail des personnes qui les extraient, et les faibles rémunérations qu’elles en tirent, pour des bénéfices toujours plus grands des multinationales qui les produisent. Notre rôle de consommateur, qui pourrait davantage être celui de « consomm’acteur », a été souligné par les deux femmes engagées, en nous appelant au soutien des plaidoyers menés autour de la question de la fixation d’un prix juste et minimal de vente des minerais, qui permettrait de garantir aux femmes et aux hommes des mines des revenus décents. Au travers de cette question, c’est aussi l’avenir d’un pays, par l’accès à l’éducation des enfants, qui a été mis en lumière, et l’importance de la conscientisation citoyenne sur la participation démocratique et la défense des droits des personnes.

Nous avons donc encore bien des actions à mener pour éveiller aux enjeux de la solidarité internationale, et rappeler nos liens directs avec tous nos colocataires de notre planète Terre…

Imprimer cette page

Portfolio